06/05/2012

Chasse aux autographes/photos [88] à [92]

Ce samedi 5 mai 2012 se tenait la 5ème édition du tour des RESTOS du COEUR Belgique. Je ne suis pas très "musique", j'en écoute peu et n'y connais donc pas grand chose. Mais monsieur étant à Paris tout le week-end, je me suis dit que une petite chasse aux autographes m'occuperait.

J'y allais donc principalement pour 2 noms: Claire Keim (car elle est aussi comédienne) et Michaël Jones. Pour les autres, à part Grégoire...je m'en fichais un peu.

Bref, j'ai fait un "service coupé". Après moultes tentatives pour convaincre F (un autre chasseur) de venir avec moi, c'est seule, vers 10h30 que je me suis mise en route. Sur place vers 11h, j'ai vu quasi toutes les arrivées. La plupart des artistes n'ont rien voulu faire au matin. Peu de pauses photos et peu d'autographes. Perso, c'était pas trop grave du moment que je réussissais à avoir Claire Keim.

Le premier artiste,que j'ai vu et avec qui j'ai posé,est le chanteur JALI. Je ne lui ai pas demandé d'autographes car, malgré sa cool-attitude, il semblait pressé. J'ai pris la pause en pensant surtout à mon chéri qui, je sais, apprécie beaucoup cet artiste.

Ensuite, Quentin Mosimann est arrivé. Etant donné qu'il était très relax, et qu'il semblait plutôt sympa...Je me suis dit "Autant en profiter, ça fera du dossier en plus". Et hop, une pause, une signature. J'étais vraiment agréablement surprise. Ce mec s'est arrêté à chaque personne. Il n'a zappé personne. Il a vraiment pris tout son temps. C'est rare. Grâce à cela, il est remonté dans mon estime ;) Bin oui, je n'avais pas une bonne image de lui du fait qu'il a été découvert dans la TV réalité "Star Academy". Mais bon...il est vraiment bien.

Puis, le car est arrivé... et dedans...se trouvait celle pour qui j'étais venue: Claire Keim. On m'avait dit que la veille, elle n'avait rien voulu faire sauf des autographes. Du coup, j'ai appelé, tendu mon carnet et...en vitesse et en me disant "j'ai froid", elle m'a signé mon carnet. Mais j'ai bien vu que ça ne valait même pas la peine de demander une photo. Par ailleurs, je n'avais pas à me plaindre car j'ai été la seule à qui elle a accepté de signer.

Enfin, une ou deux dernières voitures sont arrivées. Il en est sorti: Chimène Badi (qui n'a rien fait à personne, elle était blessée, elle boittait). Patrick Fiori (qui n'a rien fait du tout au matin). ... Mais il y avait aussi le chanteur Grégoire. Etant donné qu'il semblait prendre aussi son temps pour les pauses photos et autographes...et vu que j'aime encore bien ce qu'il fait...j'ai aussi demandé à ce dernier la photo et la signature. Et hop!

Après quoi, ne voyant plus personne venir...Pas de Michaël Jones à l'horizon...D'après un membre de l'équipe, Michaël Jones n'était prévu que pour le soir...Bref, au vu de tout cela, je décide de rentrer chez moi. Vers 13h, j'ai donc quitté les lieux.

Après un peu de shopping pour mon scrapbooking et un léger repas, je me suis remise en route. Je suis revenue sur les lieux vers 16h - 17h. J'ai fait la rencontre d'un chasseur de Liège: D. Il m'a tenu compagnie toute l'après-midi, très sympa. Il venait pour Ophélie Winter. Ensemble, nous avons fait un bon nombre d'allée-venues entre la sortie côté rue et la galerie. Bin oui, j'étais convaincue que Ophélie et Michaël Jones avaient dû passer par là au matin étant donné que je ne les avais pas vu arriver. Bref, côté galerie: beaucoup de bruit mais pas de mouvement. Frustrant de se dire qu'ils sont tous là, juste à côté, qu'on peut les entendre mais rien d'autre. C'est finalement côté rue que j'aurai eu encore quelques occaz. C'est ainsi que j'ai vu Mikael Miro sortir. J'en ai donc profité pour obtenir une photo et son autographe. Certes, ça ne m'interressait pas trop mais bon...au moins, je n'étais pas revenue pour rien^^ Puis, il y a eu Mikaelangelo Loconte. Mais lui, ayant promis à "je ne sais qui" qu'il ne ferait rien, a refusé toutes demandes. J'ai entendu dire que Amel Bent et Patrick Fiori étaient également sortis quelques minutes mais, nous étions côté galerie. Pas grave!

Vers 19h30, on a décidé de rentrer chez nous car le deuxième spectacle allait commencer. J'ai donc quitté D et suis retournée frigorifiée chez moi. J'ai mangé un bout, fait mes corrections et j'ai, surtout, mis beaucoup de temps à me réchauffer...avant d'y retourner une toute dernière fois. Vers 22h30, soit à peu près 1h avant la fin du show, j'étais à nouveau sur place. Mais cette fois, j'hésitais beaucoup quant à l'endroit où me placer. Ma première hésitation concernait le choix de la sortie. Suite à plusieurs discussions avec un autre chasseur O, j'ai décidé de rester côté rue. La deuxième hésitation concernait le choix de la porte. J'ai opté pour la porte par laquelle ils étaient tous passé au matin. Vers 23h30, le spectacle se termine. La rue était encombrée de camions et de matos sur tout le trottoir. Difficile de trouver une "bonne place". Nous avons décidé de nous mettre à l'entrée de la sortie. Mais là, on nous a dit qu'on devait bouger car le démontage devait passer par là, car il y avait des cables haute tension...Le seul problème était que toutes les autres bonnes places étaient déjà occupées. J'étais dégoutée, j'ai dégagé mais en tournant en rond. Ma collègue, qui était au spectacle, m'a rejoint entre temps. On a hésité, cherché mais pas moyen de trouver des bonnes places. Du coup, j'étais comme un lyon en (non) cage, je faisais les 100 pas. Les premières vedettes commencaient à sortir ...je stressais à l'idée de rater Claire et Michael...car j'étais là pour eux et vu le reste de la journée, je me devais de les avoir^^

Soudain, entre 2 pas, j'entends que Michaël Jones est là. Je n'hésite pas, je fonce...Mais par où? Et bien, par là où on ne pouvait pas, pardi! Je me faufile entres les camions, j'avance, je regarde droit devant moi avec un air empli d'assurance...on m'a toujours dit "tu passes si tu peux". Tant qu'on ne m'arrêtait, je n'avais pas de raison de m'arrêter. Je me suis ainsi retrouvée dans l'allée des vedettes. Me suis vite collée au coin du barrière avec un genre "ni vu, ni connu"...mais c'était sans compter la jalousie des stupides nanas d'à côté. Elles ont commencé à dire haut et fort " vous n'avez pas le droit, on ne peut pas être là, c'est interdit"... Mais personne ne m'a fait dégager. Et quand, soudain, j'ai vu que Michaël Jones s'apprêtait à monter dans le bus, j'ai crié "Michaël". Il a tout retraversé (bon, ça parait énorme mais il n'y avait que 2 ou 3 mètres) pour venir à moi et faire la pause photo et signature. WAW! La classe! Je suis, ensuite, vite repartie dans la foule pour ne pas me faire griller et,ainsi, pouvoir refaire le même coup plus tard.

Je n'ai pas dû attendre très longtemps avant de refaire la même tentative à peu de chose près. Claire est arrivée. Je me suis re-faufilée par le même endroit mais, ne suis plus allée près des garces. Je suis restée près de l'entrée et j'ai appelé Claire. Elle a répondu "oui, j'arrive". Et de fait, elle est venue directement vers moi. Je l'ai remercié en lui expliquant que j'étais venue expressément pour elle. Elle a trouvé ça gentil et m'a demandé ce que j'avais pensé du spectacle. Oops, je lui ai dit que je ne l'avais pas vu mais, ma collègue a enchainé et lui a dit à quel point elle avait trouvé ça super!

Et c'est ainsi que c'est achevé ma journée. Heureuse, folle de joie et pleine de fiérté!

DSCN3032.JPG

DSCN3031.JPG

DSCN3006.JPG

DSCN3023.JPG

DSCN3000.JPG

DSCN3028.JPG

 

17:05 Écrit par Chasseuse B. dans Autographes & photos V.I.P | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook | | |

29/04/2012

Chasse aux autographes [81] à [87]

Il y a quelques semaines, j'avais vu que Catherine Frot, actrice française, venait jouer une pièce à Namur. Cette pièce "Oh les beaux jours" a eu beaucoup de bonnes critiques en France. Dès lors, j'hésitais à y assister car...Beckett,dans mes souvenirs d'école, ce n'est pas ce que je préfèrais.

Bref, ce matin, je me suis décidée. J'ai appelé le théâtre de Namur et...gros coup de bol, il restait 2 places. J'ai réservé mais personne pour m'accompagner. Enfin, cette aprem, un pote chasseur d'autographes me contacte pour éventuellement venir avec moi (mais pas à la pièce). On se met rendez-vous vers 18h45 et hop!

Direction Namur. Ca faisait plusieurs années que je n'étais plus allée au théâtre et encore moins à celui de Namur. J'étais donc assez contente d'aller voir la pièce...me restait à espérer qu'elle soit bonne.

Après un verre en terrasse, j'abandonne F et me dirige vers la salle. Je suis au tout premier rang...et quelle chance sur ce coup! Parce que c'est une pièce où quasi tout se joue "sur" le visage de la comédienne. Et là, je la voyais très bien.

Je ne vois pas le temps passer. C'est une agréable découverte que je fais et avec beaucoup de bonheur. Je ne regrette alors en rien mes 32 € pour la place. Vers 22h, la pièce se termine...et la salle applaudit vivement les 2 comédiens. Bin oui, Catherine Frot n'est pas tout à fait seule sur scène ;)

Je préviens alors F que j'attends au Foyer mais à cet instant, il n'y a encore personne. Il me rejoint quelques minutes mais il n'a pas trop le feeling; il préfère retourner dehors. Moi, j'étais convaincue qu'elle viendrait saluer un peu le public dans le foyer. Soudain F me sonne et me dit "Dépêche-toi! Elle est ici!" Ah,non alors! Encore une qui me fait courir. Ni une , ni deux, je dévale les escaliers en galopant, me rue sur la sortie. Et là, bardaf! Elle est là et signe calmement quelques autographes.

J'arrive et lui dis directement à quel point j'ai aimé, apprécié la pièce...du coup, on échange quelques mots à ce sujet et ça me fait plaisir. Elle me signe mon autographe et fait la pause photo. On demande ensuite à Pierre Banderet, son "coéquipier"...pareil, je lui dis à quel point j'ai été agréablement surprise par la pièce. Catherine Frot nous rejoint, on poursuit un peu la conversation. On parle de Beckett, que cette pièce est fort connue en France à cause du programme mais moins chez nous. Je leur demande aussi si ils ont aimé Namur. Pierre Banderet me répond que oui, et qu'ils ont fait le marché. Elle, elle me dit qu'elle a beaucoup aimé le musée Félicien Rops dont la peinture avec la femme promenant le cochon. Elle dit avec humour mais aussi bcp de sérieux qu'elle est convaincue que Beckett a dû voir cette peinture (allusion au porc dont on parle dans la pièce).

Bref, ils ont tous deux été adorables.

Ensuite, retour sur Bruxelles. F me dit que la pièce "A 2 lits du délit" se joue à Auderghem et qu'on a peut-être une chance de pouvoir encore voir les artistes si on ne traine pas trop.

Allez, en route! Et de fait, il avait raison. Vite l'incruste dans la séance de dédicaces...et c'est jackpot! Photos et autographes avec toute la bande...dont, j'avoue, ne connaître que le fils Jugnot (Arthur de son prénom). Mais bon, ça fait du "dossier" en plus dans l'album ;)

Une soirée qui finit comme elle avait commencé: très bien!

DSCN2992.JPG

DSCN2993.JPG

DSCN2994.JPG

DSCN2995.JPG

 

 

 

17:04 Écrit par Chasseuse B. dans Autographes & photos V.I.P | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

27/04/2012

Chasse à...la photo ! et 1,2,3... ACTION!

Ce mercredi 25 avril, fin d'après-midi...j'avais rendez-vous dans un hôpital...

Non, je vous rassure; je ne suis ni malade ni blessée. Je vais bien^^

Non, personne de mon entourage n'est mal. Tout le monde va bien.

Mais alors, qu'est-ce que je faisais dans un hosto? Bin, je faisais l'infirmière!

Comment ça? Non, je n'ai pas changé de boulot! Mais oui, je jouais l'infirmière. Non, pas l'infirmière sexy,non mais!

J'étais convoquée pour une après-midi,soirée de figuration dans le nouveau long métrage de Fabienne Godet avec THE BEN NATIONAL! BENOIT POELVOORDE! Je ne pouvais pas passer outre!

Arrivée à 15h, je fais connaissance avec les autres figurant(e)s. Le groupe se forme et l'ambiance monte ;) Benoît arrive sur le plateau un peu plus tard...vers 16h30. Le tournage peut commencer...Mais, seulement 3 figurants sont nécessaires et je n'en fais pas partie. Alors, pendant ce temps là...on rigole, on déconne et on passe le temps comme tout bon figurant qui se respecte^^

Benoît, passe de temps à autre tout près...il a la bougeotte mais plaisante peu. Il tire une tête pas très...il semble faire la gueule, quoi. Il chantonne de temps à autre mais...n'est pas dans l'exubérance qu'on lui connait. On se dit tous que..."hum, ça n'a pas l'air d'être un bon jour, il n'a pas l'air d'humeur...".

Entre 2 pauses, certaines grignottent (pas moi, j'ai résisté) ...d'autres déconnent encore (surtout moi, j'avoue, je me suis fait remarquée).

Ensuite, hop, nouvelle séquence mais toujours pas besoin de nous...c'est reparti pour des rigolades.

Soudain une nouvelle pause. Benoît attend seul l'ascenseur. Je m'approche et lui demande "Excusez-moi, est-ce que je peux profiter de la pause pour faire une photo?" Mais là, il m'a gentiment envoyé paitre en me répondant: "Pas maintenant, je suis là toute la soirée, on fera ça à la fin du tournage". Je n'insiste pas et le laisse en me disant "quel bide, merci les copains qui m'ont envoyé y aller!". Je me dis qu'on avait raison, qu'il n'a pas l'air commode.

Environ une petite demi heure plus tard, on nous appelle pour le repas. Une fois de plus, à mon grand étonnement, on a été chouchouté: entrée (tomates mozza), plat (cannellonis) et dessert (tarte à la pomme) et un verre de vin! Tout le monde mange ensemble. L'équipe technique, les comédiens, les figurants...tous ensemble à la cantine.

Mais, une personne manque à l'appel: Ben. Il débarque mais repart presque aussi vite en marmonnant "je vais à ma loge"! On se regarde tous en faisant la grimace...et là, hop...les commentaires volent (probablement à juste titre). Certain(e)s trouvent qu'il a le regard fuyant...Qu'il est froid...Bref, jusque là, on ne peut pas dire que nos impressions à son sujet soient très positives. Espérons que la pause (picole, peut-être) dans sa loge le décoince.

On remonte et là, on demande 2 autres figurants. Je "saute" de ma chaise, m'impose et dis "Moi, c'est bon!". Et hop... Et heureusement que j'ai su m'imposer car, les autres figurants rentreront "bredouille" chez eux, payés à ne rien faire. Pas moi,na!

Hop. ACTION! Je suis dans une chambre et Poelvoorde est dans la chambre d'à côté. Mais, tiens donc...parlons-en de Poelvoorde. Il semble plus détendu, plus relaxé après le repas...Picole ou pas pendant la pause? On ne le saura pas. Ce qui est sûr c'est que, là, j'ai "enfin" vu le Ben exubérant que j'attendais de voir.

Bon allez! ACTION! Je dois traverser un couloir et, au même moment, Benoît passe dans le couloir. Qui sait, on me verra peut-être 3 secondes à l'écran en faisant arrêt sur images... Ou pas...car, comme tout bon figurant qui se respecte...je m'attends à être coupée ou floutée... ;) Mais bon, on ne fait pas ça pour la célébrité mais pour le plaisir ;)

On fait la séquence plusieurs fois et Ben commence à en avoir marre mais, cette fois, il le fait savoir dans la bonne humeur. Vers 22h, on termine. La prise est bonne, c'est fini pour Benoît. Il est pressé, veut rentrer...et moi, je me dis "merde, c'est mort pour ma photo..." Mais SURPRISE, Oh surprise, il se retourne, vient vers moi et me dit "ah oui, ta photo...viens, on va faire ça, vite, par là".

Il me prend "bras dessus- bras dessous". Pendant qu'on règle mon appareil, je lui annonce qui je suis. Je lui raconte que, petite, j'allais acheter des boules chez sa maman. Il est alors assez surpris. Je lui explique que je suis la petite fille de la boulangerie d'en face ;) Et là, il me dit "ah oui, la boulangerie BBBBBBBB. Oh je les faisais chier le dimanche matin en jouant de la batterie". Et puis, clac photo. Et Ben est vite parti. J'étais quand même enchantée d'avoir pu échanger ces quelques mots avec lui.

Ensuite, les figurants sont repartis chez eux, payés pour rien. Quant à moi, suis restée pour une dernière séquence...jusque minuit...dur dur mais toujours aussi chouette.

Mon bilan bilan est plutôt mitigé quant à Ben. En effet, ce tournage m'aura permis de voir les 2 facettes de Ben: le côté dépressif total et le côté exubérant, marrant (alcoolo)...Et au final, bin, il me faisait "pitié". Non,ce n'est pas le bon terme. Mais en tous cas, j'ai trouvé "ça" triste à voir...triste de voir que quelqu'un qui fait une si belle carrière, qui a tant de talent puisse être autant...mal dans sa peau. Mais bon, la célébrité, le monde des peoples...c'est pas aussi rose que ce qu'on peut imaginer...

Bref, je resterai toujours "fan", admirative de son boulot, de ce qu'il fait mais...avec tout de même une image de lui plus juste, moins édulcorée. Je reste fière de "mon" Ben parce que, n'oublions pas...c'est un NAMUROIS comme moi!

PS: J'ai aussi rencontré Jacques Spiesser, très gentil, très cool. Je ne savais pas qui c'était avant le tournage...on m'a vaguement expliqué sur place puis, en rentrant, j'ai googlé et j'ai vu qu'il a une sacrée filmographie. Je vous joins donc aussi la photo avec Jacques Spiesser ;)

DSCN2987.JPG

DSCN2988.JPG

 

17:03 Écrit par Chasseuse B. dans Autographes & photos V.I.P, Figuration | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |