10/06/2012

Chasse à l'autographe (+ photo) [102]

Hier (09 juin 2012), un ami me passe un coup de fil pour nous proposer d'aller boire un verre. Monsieur et moi disons ok mais , à ce moment là, aucun endroit n'avait été fixé.

Plus tard dans la soirée, j'envoie un sms à cet ami pour lui proposer d'aller à Flagey. Mes arguments sont: il va y avoir une bonne ambiance car c'est le Brussels Film Festival, y a plein de trucs sympas et des glaces Ben & Jerry gratuites. J'omets volontairement (oops, pas bien) de leur dire qu'il y aura aussi des éventuelles proies pour ma chasse. Bin oui, quoi...pourquoi ne pas cumuler plaisir social avec le hobby...Mais si je les avais prévenu avant, pas sûr qu'ils auraient accepté...

Bref, les amis débarquent...on attend monsieur qui traine au téléphone...l'ambiance générale est, comment dire, un peu tendue...mais, arrivés sur place, ça se relâche. Pendant que mon ami gare sa voiture, nous allons chercher une glace. Là, je vois que la voiture de la veille, avec le même chauffeur, sont là...prêts à partir. J'entraîne alors, la tite bande d'amis, dans un coin pas loin de là...Alors que j'avais fini ma glace (mangée en 4ème vitesse de peur de ne pas l'avoir finie pour la sortie des vedettes)...hop, vlà-t-il pas qu'une partie du jury sort.

Je ne fais ni une,ni deux, je dégaine l'appareil photo que je tends à monsieur, je sors mon carnet et mon bic... et fonce tout droit sur ...oh..lequel choisir me suis-je dit une fois face à eux...je choisis le plus ancien: Eduard Molinaro et laisse les nanas s'en aller.

J'appelle mon homme, pour qu'le me suive bien afin de faire la photo. Je demande donc à monsieur Molinaro un autographe. C'est très calmement et gentiment qu'il accepte. Mais, il me précise quand même qu'il ne mettra pas mon nom car il a froid et qu'il a une écriture de...hérisson (il me semble que c'est le mot employé , en tous cas, c'était une façon bizarre de ce genre). Je dis que y a pas de problème et lui demande ensuite une photo. Il accepte une fois encore.

Je le laisse partir, je jette un coup d'oeil vers la voiture, vois les 2 nanas...j'hésite à y aller mais n'étant pas sûr de laquelle est laquelle...je laisse tomber.

Entre-temps, mon ami a parqué sa voiture et nous a rejoint et souhaite aller boire un verre. Je tente, vainement, de le persuader de s'installer non loin de là où nous étions...mais, je sens bien qu'il ne faut pas que j'insiste trop^^

On va alors s'asseoir au Belga, tout près de la sortie du cinéma. On papote, on boit un coup...j'ai les yeux qui dévient de temps à autre sur la sortie mais, sans plus...

Mais ce soir là, c'est le soir où j'ai le coup d'oeil. Je commence d'abord, par voir l'acteur qui était sur le tournage de Miserere, un garde du corps...alias Mr Voo ou Mr Belgacom (je sais plus trop quelle pub il fait). Bref...les amis rigolent, me disent d'aller lui demander quelque chose...mais non...Hop, je remplonge dans la papote, le verre...

Soudainement, je ne le fais pas exprès, mes yeux tombent sur le beau, le charmant, le séduisant Bernard Yerles! Je fais un bond de ma chaise, dégaine tout mon attirail, dis à mon homme "il est là, Bernard Yerles, viiiiiiiiiiiiiite, suis moi"...Les autres sont morts de rire...je galope vers la sortie, l'attends car il discute encore...et puis, hop...je lui demande une photo (j'avais déjà eu un autographe). Il accepte mais mon chéri, refait une seconde photo et il ne râle pas. A la fin, je n'ai rien trouvé d'autre à lui dire que : "C'est ma maman qui va être jalouse. Merci beaucoup." Ca a l'air de le faire sourire mais , avec l'air de dire "ah oui, les mamans, ppppfff" ;) Je lui souhaite une bonne continuation et retourne à ma table en faisant des bonds de joie...en sentant mes jambes trembler d'émotions...

Les amis se foutent un peu de moi mais gentiment...puis, toute façon, je m'en fous car moi, suis heureuse!

Le verre se termine, plus personne en ligne de mire...on rentre chez nous en passant par un contrôle d'alcoolémie (pour l'anecdote)...mais nous avons notre Bob, na! Je le remercie d'ailleurs...si jamais "Bob" tu passes lire ceci^^ Merci!

Voilà...un verre entre amis qui aura sû allier plaisir de la vie sociale et hobby!

DSCN3239.JPG

DSCN3241.JPG

10:52 Écrit par Chasseuse B. dans Autographes & photos V.I.P | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

09/06/2012

Chasse à l'autograhe [100],[101]

Ce vendredi 08 juin 2012 se tenait la cérémonie d'ouverture du 10ème Brussels Film Festival. A cette occasion, ils avaient programmé le film "Quand je serai petit". Ce film est le premier de Jean-Paul Rouve en tant que Réalisateur.

Pour cette première, Jean-Paul Rouve était donc l'invité de marque de cette soirée d'ouverture. Avec lui, un autre acteur réputé était présent: Claude Brasseur.

Je me suis donc arrangée avec mes collègues pour ne pas devoir rester au boulot ce soir là et ainsi, pouvoir aller à la chasse. Vers 15h30, je rentre chez moi...dépose mes affaires...et me prépare. C'est vers 16h que je file à l'arrêt de tram. Je préviens alors mon ami F qui me dit alors qu'il sera là plus tard.

Direction...le festival...pas tout à fait mais presque. Arrivée à mon "point d'attaque",totalement trempée par la drache qui était tombée en attendant le tram (bin, oui, ça ne pouvait pas tomber quand j'étais dedans...enfin, si, aussi!), je trouve une bouche d'aération et me fais donc sécher en gardant les yeux grands ouverts.

Mais rien...le calme plat...ça semble mort...mais je me rassure en me disant qu'il est fort tôt vu que la projection ne commence qu'à 20h30. J'échange des sms avec F pour passer le temps.

17h30, voilà F qui arrive...il était temps ;)   Peu après, on voit une jeune femme sortir d'une voiture du festival...F n'est pas sûr, il pense que c'est Arly Jover, une actrice du film de JP Rouve. Mais dans le doute, on s'abstiendra de lui "sauter" dessus. Ca nous conforte dans l'idée qu'on est au bon endroit.

L'attente se fait sentir et rien à l'horizon...quand soudain une voiture arrive... et là...on voit un homme sortir, accompagné du présupposé organisateur ...il se pourrait que ce soit un membre du jury...mais une fois de plus, pas de certitude...F croit reconnaitre certaines personnalités à l'intérieur mais sans certitude certaine.

Soudain, une de ces voitures qui, entre temps, était repartie, débarque à nouveau...et à l'arrière, on voit une ombre. F me dit "C'est Claude Brasseur".

Je lui dis "non, t'es sûr...parce que moi, j'ai pas l'impression..." 

Lui: Oui, je te dis que lui!

L'homme, monsieur Claude Brasseur, sort doucement de la voiture...

Moi: Je vois le vieux monsieur approcher...mais je ne le vois que de profil..."T'es sûr, non, c'est pas lui. "

F: Si, fonce, fonce, je te dis que c'est lui.

Moi: Ok...j'avance d'un pas incertain vers cet homme...et là, une fois près de lui...je reconnais Claude Brasseur. Je l'interpelle, lui demande un autographe et une photo. Il accepte sans dire un mot . Je le laisse alors continuer son chemin...

Je suis sous le choc...je dis à F que si il n'avait pas été là, je n'aurais jamais reconnu Claude Brasseur...comme il a vieilli, mal vieilli...enfin, en même temps, j'ignore l'âge qu'il a mais il n'est plus tout jeune du tout, ça c'est certain.

Bref...Avec, F on se dit alors que si les 2 comédiens du film sont là, il se pourrait que Rouve soit déjà là, lui aussi. On décide d'attendre encore avant d'aller sur un autre lieu d'attaque.

Plus tard, le chauffeur s'approche de nous, il nous fait un brin de causette. J'en profite pour lui demander si Mr Rouve est déjà là. Il nous annonce que non, qu'il n'est pas encore arrivé... Là, F et moi, commençons à nous demander que faire...on réfléchit, on imagine des tas de scénari possibles...est-ce qu'on bouge, est-ce qu'on reste ici, est-ce qu'on va là...? On finit par opter pour une autre solution: aller manger et revenir à ce point -ci après.

Nous voilà partis à la conquête d'un snack...on finit au quick...où je remporte un superbe (mode ironique ON) verre sur le cinéma. Tiens, donc! F est un peu stressé, il a peur qu'on râte JP Rouve. On se dépêche de manger.

C'est vers 20h45 que nous arrivons à notre même point d'attaque. 21h, toujours rien...21h15...rien...on commence à se demander si on a bien fait...à se demander si JP Rouve ne serait pas aller à l'autre endroit...Et puis, tout d'un coup, on voit la voiture arriver, s'arrêter au coin de la rue...

Jean-Paul Rouve en sort...Je vais alors dans sa direction mais, force est de constater qu'il semble nerveux, stressé, pressé...je décide de laisser tomber et d'attendre un autre moment. Je ne le sens vraiment pas. F me demande pourquoi j'y suis pas allée... Je lui explique mon ressenti et un peu dubitatif, il décide d'attendre aussi. Soudain, l'organisateur sort et vient vers nous. Il nous questionne un peu, nous demande si on est là par hasard, comment on est "arrivé" là...on répond gentiment et nous en profitons pour lui demander si il peut nous laisser faire une photo avec JP Rouve. Il nous dit que oui mais qu'on doit la faire en 2 secondes, ultra rapide car ils sont en retard.

5minutes plus tard, JP Rouve sort. J'approche et lui demande pour faire la pose. Il accepte très gentiment.

F et moi décidons quand même de nous rendre alors à l'entrée même du cinéma, juste comme ça...Puis, il remarque que ma photo est floue...on se dit qu'on va attendre l'équipe sortir...et que je referai une photo à ce moment là...et que, par la même occasion, on fera Arly Jover.

Mais, sur place, il fait froid, venteux et le temps passe lentement ...et nous avons beaucoup de doutes quant à l'endroit où les attendre. 22h00 toujours rien...22h30, une voiture arrive...la même que tout à l'heure...On voit alors tout le jury et l'équipe du film à l'honneur sortir. Je fonce sur JP Rouve, je refais ma photo et nous lui demandons un autographe. Il accepte à nouveau gentiment et même de le faire au prénom. On est aux anges...surtout moi, car ma photo est enfin réussie. On hésite à aller demander à Arly Jover...car elle avec tout le groupe de personnes...Puis là, l'organisateur croisé un peu plus tôt nous voit. Il nous dit alors "je vais être sévère mais pas maintenant".

Pas de soucis...on décide de laisser tomber Arly Jover...perso, je la connais pas bien, elle m'interresse peu pour le moment. F se dit qu'on aura d'autres occaz de la revoir. Il est stressé pour ses correspondances de tram...on reprend alors le tram et nous disons au-revoir.

DSCN3232.JPG

SAM_0860.JPG

08:27 Écrit par Chasseuse B. dans Autographes & photos V.I.P | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |

06/06/2012

Chasse à l'autographe de GéGé [98],[99]

 

Jeudi 17 mai 2012: Pré-chasse sur Namur.

 

Nous avions un long week-end et bien ensoleillé...sachant que Gérard Depardieu (mais aussi un autre film) tournait sur Namur, j'ai décidé (avec l'accord de monsieur) d'aller passer un jour ou 2 chez mes parents en région namuroise. C'est donc le jeudi soir que nous nous sommes mis en route.

 

Notre première mission consistait à trouver l'éventuel hôtel de l'équipe. Je décide donc de miser sur l'hôtel le plus en centre ville. Seulement voilà...en y allant, j'ai mal indiqué la route à monsieur. Nous avons donc pris une autre ruelle ...mais pour mon plus grand bonheur. Et oui, en arrivant dans cette autre rue, je vois des camions typiques d'un tournage de film. Je commence à m'exciter et je dis à monsieur "gare toi là, par là, allez, vite!". Monsieur se gare non loin de là. Et là, hop, je fonce vers les camions et interroge un "gardien". Ce dernier me dit qu'il s'agit du tournage de "Tip Top" avec François Damiens et Isabelle Huppert. Je lui demande alors qui est présent. Il me dit que François Damiens devrait être là vers 22h mais qu'il est le seul.

 

Ayant déjà eu son autographe mais pas la photo, je décide d'attendre. Cependant, quelque chose au bout de la rue attire mon attention. Un panneau de stationnement interdit, des "rubans des sécurité" sont là...on va jeter un coup d'œil et là, nous découvrons que toute la rue est ainsi "réservée". Vu qu'il n'était pas encore 22h, nous décidons d'aller plus loin...et là, dans la rue du fameux hôtel, nous découvrons d'autres camions. Il s'agit en fait du plateau de tournage. Nous décidons d'attendre sagement devant l'hôtel, pensant que l'acteur sortirait de là. Mais la faim pointant le bout de son nez...on s'en va manger une frite...et en revenant un peu plus tard, on commence à discuter avec les techniciens.

Ils me disent que François Damiens est assez timide, donc qu'il accepte de faire des photos que si il n'y a pas trop de monde. Ils expliquent que, par contre, je ne dois rien espérer d'Isabelle Huppert. Mais avec "Namur en mai", les passants sont nombreux...et curieux. Un groupe s'arrête et demande, bien évidemment, qui tourne...Quand le passant apprend qu'il s'agit de François Damiens (dont il est fan), il cherche à en savoir plus. J'apprends alors qu'il est dans sa loge. Le gaillard demande où se trouve la loge...naturellement, le technicien lui répond qu'il ne peut pas le dire.

 

Je regarde alors mon chéri et lui fais signe de partir...car nous, la loge, on savait où elle était. Nous avons attendu là en sympathisant avec un couple dont les fenêtres donnaient sur les loges. Finalement, vers 23h, François sort et fait la pause.

 

Mais tout ceci ne me disait pas où était Gérard Depardieu. Je convaincs alors monsieur de faire une pointe à mon ancien lieu d'étude...je fais le tour du parking mais hormis des voitures ancêtres, rien d'intéressant. On rentre donc chez "papa, maman".

 

Vendredi 18 mai 2012: Pré-chasse sur Namur (suite).

J'avais lu une annonce dans un journal dans laquelle des lieux (non détaillés) du tournage étaient annoncés pour Miserere (le film avec Depardieu). Hors, un de ces lieux (Marche-les-Dames) n'est pas immense et les possibilités de tournages étaient donc réduites. Qui plus est, des élèves de ma maman allaient peut-être "postuler", je savais donc qu'ils allaient jouer dans un "ancien orphelinat". Des lieux pouvant servir d'orphelinat, il n'y en a pas beaucoup. En discutant avec T, il me dit qu'il a déjà fait de la figu à l'abbaye de Marche-les-Dames pour d'autres films et que ça pourrait être là.

 

La veille au soir, j'avais expliqué cela à mes parents. Mon papa, en a donc profité, le vendredi matin, pour aller faire une pointe par là lors de sa sortie je ne sais où. En revenant de sa course, il me confirme qu'ils sont là-bas et me donnent toutes les infos repérées (parking loges, lieu de tournage....).  Merci papa :))

 

Du coup, début d'aprem, avec monsieur, on prend la voiture et très vite, on voit les camions au loin. On se gare en bord de route, on prend le sac-à-dos dans lequel on planque le gros appareil photo. Et on se met en route tels des marcheurs du dimanche. Très vite on repère l'entrée (ou plutôt les entrées). Mais à l'entrée "principale" il y a beaucoup de passage. J'ai donc peur qu'on nous grille et préfère éviter de passer par là. Plus loin, on voit une autre entrée (genre entrée pour voitures)...mais je me dis que c'est probablement privé donc, on zappe. Marche arrière jusqu'à une route près des bâtiments. Là, en prenant cette route, on découvre un sentier qui passe juste derrière l'abbaye. On se dirige donc sur ce chemin...tels des espions en mission secrète!

DSCN3099.JPG

 Soudain, nous découvrons un grand porche. J'approche, je regarde, la porte est entre-ouverte, bloquée par une sorte de cale porte (via l'autre côté). Nous essayons de la pousser...mais rien...pas moyen de l'ouvrir. On laisse tomber et nous avançons encore.

 

 Nous apercevons très clairement l'équipe, les camions...il y a du mouvement, c'est excitant...Et juste devant nous, dans la balustrade en bois, se trouve une porte. Mais un homme approche. On se cache, on écoute...bin oui, qui sait...ne nous voyant pas, il donnera peut-être des informations sur le logement etc ... Il repart après de longues minutes. Monsieur essaie d'ouvrir la porte...mais le clapet retombe...on réessaie mais l'homme n'est pas loin...et la porte ne s'ouvre pas facilement. On laisse, une fois encore, tomber et continuons notre enquête.

DSCN3105.JPG

 Mais plus rien, on s'éloigne...et on arrive près de l'entrée repérée un peu plus tôt...l'entrée  des véhicules. Là, je cherche à droite, à gauche, un peu partout...aucun panneau n'indique une propriété privée. Nous empruntons donc ce chemin...comme des marcheurs innocents qui ne savent pas où ils vont ;)

DSCN3107.JPG

 Petit à petit, nous approchons de l'abbaye. L'homme au téléphone est là, il ne nous voit même pas...on continue notre route tant qu'on ne nous dit rien. On entre alors, carrément, dans le site, on passe près de techniciens, près des camions...je passe la tête dans un bâtiment...me dirige vers une porte. J'entre, fais la curieuse mais mon homme vient me chercher et m'arrête en me disant que "quand même, non, ça se fait pas d'entrer ainsi". Pour une fois, je suis obéissante (lol), en rouspétant un peu quand même, je reviens sur mes pas. Nous passons alors en plein milieu des personnes...personne ne nous interpelle, au contraire on salue monsieur. J'hallucine!

DSCN3109.JPG

 Nous continuons et arrivons près de l'entrée...je vois alors le chapiteau (probablement la cantine). Nous faisons tout un tour du site, il y a de beaux grands jardins. J'entraine ensuite monsieur vers le chapiteau et m'incruste au milieu des "figurants". Il s'agit en fait des mamans d'enfants figurants. Je discute un peu avec l'une d'elles. J'apprends alors que les acteurs ne tournent pas aujourd'hui. Quelle déception! Toute cette "mission secrète", tout cet espionnage pour rien! Mais non, pas totalement, car je repère les voitures...

 

On décide alors de rentrer...mais, j'avais eu une semi info concernant le logement. Quelqu'un que je connais, avait fait des essayages costumes dans un certain hôtel. Mais cet hôtel étant vraiment loin de Namur et, au milieu de Nowhere...j'avais des doutes. Je persuade monsieur de faire une pointe jusque là quand même. Arrivés sur place, on ne voit pas vraiment d'indices concernant l'éventuelle présence de l'équipe, des acteurs...Par contre, on se dit que le cadre est vraiment superbe (bah, oui, on y rentre comme dans un moulin à vent alors, on a fait le tour à l'intérieur). Le cadre est calme, au vert...bref, un cadre qui pourrait plaire à Gégé...mais...pas sûr du tout.

 

Ne voyant rien, on rentre...souper avec la famille. Mais en début de soirée, je persuade mon homme de retourner voir sur le plateau...et là, vers 20h...il n'y avait plus un chat. Je n'abandonne pas et entraine monsieur à retourner à l'hôtel. Il n'est pas chaud du tout, car on n'a plus le gps, on ne connait pas bien la route, il va y avoir de l'orage...mais je lui dis que j'ai retenu un bon morceau du chemin, que ça ira...et une fois encore, mon cher et tendre cède à mes caprices ;)

 

Et là...arrivés à l'hôtel sans trop de soucis, c'est bingo! On remarque que toutes les voitures du tournage sont là. On rentre dans l'hôtel, on s'installe à la terrasse, on prend un verre juste à côté de l'équipe...mais pas le moindre signe de l'éventuelle présence des acteurs. C'est donc après avoir bu un bon petit verre que nous reprenons la route vers Bruxelles.

 

Plus tard, grâce à une photo aperçue sur facebook, je découvrirai que j'avais trouvé le bon hôtel...dommage...je n'ai pas eu l'occasion d'y retourner plus tard dans la semaine.

 

Day 1 : lundi 28 mai 2012   Figuration sur le film MISERERE.

Dimanche après-midi, je reçois enfin des nouvelles pour ma figuration du lundi. Il était temps. On m'appelle et  on s'excuse car le petit nouveau avait oublié de m'inscrire...

Bref, en rentrant de Rotterdam, je check mes emails et découvrent toutes les infos. Il semble que les acteurs principaux seront présents. Je m'en réjouis d'avance.

 

Lundi, 6h du mat, le réveil sonne et c'est péniblement que j'ouvre les yeux. Mais c'est pour la "bonne cause"...vers 06h30, je me lève...J'arrive sur les lieux (splendide: la bibliothèque Solvay) vers 7h15, comme demandé.

DSCN3189.JPG

 C'est seulement vers 9h00 qu'on nous appelle pour aller sur le plateau. Les doublures de Joey Starr et Depardieu font leur entrée. Plusieurs répétitions se passent...rien d'exceptionnel jusque là...quoique, faut quand même noter que la doublure de Joey Starr est vraiment très ressemblante!

 

Bref...j'imagine qu'une petite demi heure, une heure (je ne sais vraiment pas)+ tard , les acteurs entrent en scène sous les applaudissements des figurants (j'étais surprise). Gégé salue les figurants. Et ...ça tourne! Il ne me fait pas mauvaise impression...au  contraire...il a plutôt l'air "cool"...comparé à Joey Starr qui semble vraiment...désagréable.

 

Bref, je lutte péniblement pour ne pas m'endormir. Mais dur dur...je pense à ma petite chasse pour me tenir éveillée. Vers 12h, on nous annonce que c'est fini pour nous. Cependant, le tournage n'est pas terminé mais il va se poursuivre à un autre endroit. Waw, je ne m'attendais pas à cela. Et, étant donné que Gégé et Joey avaient fini les prises avant nous....bin, je les ai raté sur le tournage. 

 

DSCN3191.JPG

 Je ne me décourage pas, j'apprends qu'ils vont tourner sur St Gilles mais j'ignore précisément où. Après-midi, je rentre et persuade monsieur de venir avec moi...après tout: il fait beau, une tite balade dans St Gilles pour profiter du soleil...et c'est gagné, il m'accompagne. Mais rien...mes pieds me font mal, j'ai des cloches aux deux pieds, je ne parviens plus à marcher...et en plus, rien à l'horizon. On décide alors de rentrer...mais avec pour objectif de tenter l'hôtel plus tard.

 

En début de soirée, après avoir eu plus d'infos, je décide de me mettre en route pour l'éventuel hôtel. Et là, je n'ai pas eu attendre bien longtemps avant de voir Gégé apparaître...disant au-revoir à une nana dans sa cabriolet. Je fonce alors vers lui, l'appelle "gentiment":

"Monsieur Depardieu"

Rien 

"Monsieur Depardieu"

Rien

"GERARD Depardieu...

Il se retourne et en me montrant l'entrée du doigt, me dit "je rentre".

Il s'est assis non loin de moi, dans un petit salon mais n'est pas ressorti.

 

Après plus d'une heure d'attente, on a décidé de rentrer.

 

Day 2 : mardi 29 mai 2012 Obtention de l'autographe de JOEY  STARR et sa photo totalement ratée.

 

Vers 15h45, école terminée...je me dirige tout droit vers le centre ville...à la conquête de Gégé!

Vers 16h - 16h30 j'arrive à son hôtel...et j'attends...j'attends...J'attends...Je vois deux autres personnes semblant attendre, elles aussi. Elles m'abordent et me demandent si j'attends aussi...Je réponds que oui mais que je ne pense pas attendre la même personne que eux ( ce sont des néerlandophones).

 

De fait, ils attendent Bruce Springsteen...Il faisait un concert la veille aux Pays-Bas et le lendemain en Allemagne...et 3 ans auparavant, il était passé par Bruxelles entre les deux...ils espéraient donc qu'il remettrait ça. Moi, j'en savais trop rien...oui je connais Bruce Springsteen et ses chansons mais je suis pas sûr que je saurais le reconnaitre. Bref, je les laisse...et retourne m'asseoir et attendre dans mon coin.

 

Le temps passe, je fais causette avec les personnes qui vendent la dentelle...je dois faire pipi, ça urge mais je n'ose pas bouger. Plus tard, je me décide à aller aux toilettes...Toujours rien à l'horizon...Je me promène, fais des va et viens...mais rien. Puis, le portier et le maitre d'hôtel commencent à me faire la conversation...ce qui m'étonne beaucoup...mais tant mieux :p   Ils me confirment ce qu'on m'a dit sur Gégé...ça vaut le coup de tenter, c'est pas facile car ça dépend de son humeur...Plus tard, le maitre d'hôtel me dira que je si je viens habillée sexy, j'aurai tout ce que je veux de Gégé. Super...sauf que c'est pas mon genre.

 

Le couple du magasin s'en va...et au moment de leur dire au-revoir arrive une grosse bagnole. Le vendeur me dit "vous avez de la chance, le voilà". Gloups, je fonce sur la voiture, l'attends à la sortie...

Mais rien. Il a son gsm en main, et chipote avec...pour du vrai ou pour du faux, j'en sais rien. Je vois juste qu'il me nie. Il se dirige vers le salon du resto...je le suis, l'attends dehors bien devant lui pour qu'il voie que je suis là. Il me regarde mais chipote toujours avec son gsm...et finalement, il part, monte...et rien!

 

Un rien plus tard arrive JOEY  STARR...pareil, j'attends près de la voiture. Son garde du corps me fait signe (en articulant bien de loin) " Demandez lui sinon ce sera non". Je lui réponds " C'est ce que je comptais faire".

J'étais toujours sous le "choc" de Gégé...du coup, j'ai un peu perdu les pédales avec Joey Starr. Je lui ai demandé un autographe...mais biesse que je suis, j'ai mal tourné les pages...Il a donc signé au dos d'un autre autographe (celui de Suarez, ouf). Je lui demande alors de faire une photo...mais mon appareil est dans la main gauche, lui sur un ton un peu nerveux me dit "bon qu'est-ce tu fous"...bref, je prends la photo, il s'en va aussi vite...et là...un gros "oh Merde" s'en suit...j'ai rien sur la photo sauf sa bouche et ses lunettes...

Joey Starr.JPG

 Puis, en voulant ranger mon carnet, je constate ma gaffe avec l'autographe...s'ensuivent alors des "merde, mais quelle conne...ppppffff..."

Je passe quelques coups de fil pour tenter de me rassurer...bin oui, mieux valait faire ça au dos de Suarez que de Barry Sonnefeld ( vu que ma passion, c'est le ciné et pas la chanson)...et mieux valait foirer la photo avec Joey Starr qu'une éventuelle foirée avec Depardieu.

 

Bref, affaire à suivre...

 

Day 3 : mercredi 30 mai 2012 Obtention de l'autographe de GERARD  DEPARDIEU et sa photo !

 

Mercredi, environ 16h...je pousse des cris de joie dans toute la rue! Je fais des bonds...I  DID  IT! Je l'ai eu! Je l'ai eu ...je n'arrête pas de répéter cette phrase!

 

Vers 14h45, je me mets en route direction St Gilles pour le plateau de tournage. Là, j'apprends qu'aucun acteur n'est présent...qu'ils devraient arriver plus tard. C'est donc vers 15h30 que j'arrive à l'hôtel où mon ami F m'attendait. On commence à papoter avec le marchand de dentelles. Ce dernier était en train de nous dire quelles stars ils avaient vu et qui avaient été très sympas...quand soudain, je tourne la tête en direction de l'hôtel...et là...que vois-je?  THE  VOITURE et the chauffeur of GEGE!

 

Hop, on fonce tous deux vers l'hôtel. Je défais le nœud de mon décolleté prévu pour l'occasion. Je me pointe à côté de la voiture dès que j'aperçois Gérard Depardieu sortir. Et là, dès qu'il est sorti, je n'ai plus hésité (contrairement aux jours précédents), je lui fonce droit dessus, lui demande un autographe (entre temps, j'avais filé mon appareil photo à F.). Il accepte (WAW) en me disant bien "Je n'en fais qu'un"! Puis, il voit l'appareil photo, je n'ai pas le temps de poser que F a déjà pris la photo...mais Gégé, lui, a bien regardé l'objectif, sans rechigner. Ensuite, il est monté dans sa voiture. De sa fenêtre il fera un signe à F et à 2 passantes en train de prendre une photo avec leur GSM.

 

Et voilà ...l'aventure GéGé se termine en beauté après plus de 2 jours d'attente. Ai-je réussi à l'avoir à l'usure? OU est-ce parce qu'il était dans un bon jour, pas fatigué car pas encore tourné? OU est-ce parce que j'ai mis un décolleté?  Ca, l'histoire ne nous le dit pas...je ne le saurai jamais....je sais juste que j'y suis arrivée et que c'est presque un exploit!

DSCN3207 - Copie.JPG

 

 

 

 

18:31 Écrit par Chasseuse B. dans Autographes & photos V.I.P, Figuration | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | |